Mais où sont donc nos députés ?

Publié le par gafreddy

 

Le rejet de la proposition de loi Création et Internet (Hadopi) par l'Assemblée Nationale ce jour pose de nouveau le problème de l'absentéisme de nos députés et de la réalité de nos institutions.


En effet, ce texte a été rejeté par 21 voix contre 15, autrement dit simplement par le vote de 36 députés sur 577 au total. Ainsi, alors que de nombreux textes comme la réforme hospitalière sont soumises au vote il n'y a que 36 députés présents à l'Assemblée Nationale sur les 577 censés représenter les citoyens.


Tout d'abord cela démontre le peu d'attachement des parlementaires pour leur mandat et leur fonction. La grande majorité d'entre eux préfèrent expédier les affaires courantes dans leur fief plutôt que de faire œuvre de législateur, laissant au plus une quarantaine de députés faire les textes de lois comme bon leur semble;


Cela est d'autant plus flagrant pour les élus de l'UMP qui, alors qu'ils sont ultra-majoritaires à l'Assemblée, réussissent, par leur absentéisme à être mis en minorité et perdre le peu de crédit qu'ils peuvent avoir auprès des citoyens.


Comme pour le reste, les efforts s'appliquent à tous sauf aux élus UMP pour qui le « travailler plus pour gager plus » n'est pas applicable étant passés depuis longtemps de la semaine des 35 heures à la semaine sans présence du tout et qui ne risque pas de travailler le dimanche ne travaillant pas déjà le reste de la semaine.


Bel exemple Mesdames et Messieurs les députés de l'UMP.

 

Commenter cet article