Les plus pauvres exclus des « mesures exceptionnelles décidées pour les français les plus touchés par la crise » :

Publié le par gafreddy

 

Depuis quelques temps le gouvernement fait la promotion des mesures exceptionnelles prises par le gouvernement pour aider les français les plus touchés par la crise tant sur internet que par la presse en renvoyant sur le site du Premier Ministre pour connaître la nature et l'étendue de ses mesures : http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/mesures_sociales_exceptionnelles_1424/mesures_immediates._mesures_justes._62958.html

Ce qu'oublie de mentionner le gouvernement c'est qu'il existe une catégorie parmi les plus pauvres qui ne bénéficie d'aucune aide : les titulaires de l'allocation de solidarité spécifique qui ne bénéficie pas d'allocation logement.


En effet, il suffit d'examiner la liste des bénéficiaires des mesures pour remarquer qu'à aucun moment les titulaires de l'Allocation de Solidarité Spécifique ne sont cités parmi les bénéficiaires d'une quelconque aide. Tous les Rmistes ont droit à une aide, mais pas les titulaires de l'Allocation de Solidarité Spécifique. Seuls ceux qui perçoivent une allocation logement ont droit à la prime de solidarité active.


Pourquoi cette discrimination ? Pourquoi les titulaires de l'Allocation de Solidarité Spécifique qui ne perçoivent pas d'allocation logement sont ils exclus de tout dispositif d'aide dans l'indifférence de tous en ce compris les syndicats et le Pôle Emploi ?


Par rapport aux Rmistes les titulaires de l'Allocation de Solidarité Spécifique ont eu le tord de travailler dans le passé, par rapport aux bénéficiaires d'une allocation logement ils sont soit à la rue soit hébergé par d'autres, pauvres parmi les plus pauvres.


La solidarité n'est pas pour tous contrairement aux annonces faites par le gouvernement et relayées à prix d'or par la presse et les médias.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article